Comprendre le processus d’investissement

Introduction

Un placement, quelle qu’en soit la nature, présente toujours la même caractéristique de base : il résulte d’un échange entre, d’une part un actif monétaire et d’autre part, un actif financier ou immobilier. L’acte de placement résulte d’un arbitrage entre une liquidité immédiate et certaine et un rapport futur et éventuellement incertain.

En général, aucune classe d’actifs ne répond à l’intégralité des critères que l’investisseur retient : il est alors nécessaire de réaliser une allocation d’actifs, c’est-à-dire de répartir ses capitaux entre différentes classes d’actifs.

L’étape de la mise en place de l’allocation d’actifs est décisive car l’investisseur sait que la rémunération proposée par les actifs sans risques n’est pas suffisante pour pérenniser le capital dans le temps.

C’est le taux de rendement moyen attendu (somme des revenus qu’un investissement procure, gains ou perte en capital qu’il génère) qui va permettre de définir quel actif sera identifié comme stratégique.

Définition du profil de risque

L’attitude face au risque est influencée par différents facteurs :

– Des facteurs subjectifs : le comportement personnel quand le risque se concrétise, le niveau de connaissance qui permet de relativiser les variations de court terme des marchés.

– Des facteurs objectifs : l’environnement familial, les objectifs patrimoniaux et financiers, la durée prévue de l’investissement.

Accepter d’importantes prises de risques = accepter des fluctuations importantes de ses actifs en contrepartie de gains élevés.

Allocation stratégique = Préserver le patrimoine

C’est la répartition entre les différentes classes d’actifs, en fonction des hypothèses émises sur les risques et rendements à long terme.

Des combinaisons de grandes catégories d’actifs sont établies, afin de dégager le niveau de rendement escompté le plus élevé, pour chaque niveau de risque attendu.

L’allocation stratégique est souvent appelée « allocation de référence ».

Les principaux actifs stratégiques :

– action – private equity – obligation souveraine