Le risque de crédit et les fonds propres des banques

Lorsqu’une banque prête à un acteur économique, elle encourt un risque de crédit. Celui-ci peut se manifester comme une absence ou un retard de paiement de tout ou partie du service de la dette, c’est à dire le remboursement du principal et le paiement des intérêts.

Par ailleurs, les banques adossent aux prêts qu’elles consentent, comme à tous leurs actifs (emplois), des ressources. Ces ressources peuvent de façon simple être classées en deux catégories :

• les fonds propres,
• les dettes au sens large.

On peut définir les fonds propres comme les fonds qui appartiennent en propre à la banque, c’est-à-dire à ses actionnaires. Ainsi, en cas de liquidation, après désintéressement de tous les créanciers, ne resteront que les fonds propres. Plus la proportion de fonds propres par rapport aux dettes est élevée (on parle de solvabilité), plus la sécurité est grande. Dans le cas contraire, il est à craindre qu’une partie des créanciers ne puisse être dédommagée si cela s’avérait nécessaire.

Dans le cas où le risque de crédit défini ci-dessus est avéré, la banque voit se manifester une perte, qui vient en diminution des fonds propres. Le risque de crédit entraîne donc un risque de solvabilité par le biais d’une diminution possible des fonds propres.

Dans la mesure où les banques sont généralement elles-mêmes financées par d’autres banques ou institutions financières, un effet dominos est à craindre : la défaillance d’un établissement peut entraîner celle de ses créanciers (donc d’autres banques), et ainsi de suite. On parle de risque systémique.

C’est la prise de conscience de ce risque qui a motivé la création d’instances internationales en charge de publier des recommandations prudentielles, comme le Comité de Bâle.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protection des données personnelles

Nous avons mis en place des moyens techniques et des procédures sur notre site internet afin de garantir sa conformité avec le règlement Européen sur la protection des données personnelles. Vous pouvez consulter notre politique de confidentialité des données pour en savoir plus.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.