Les OPCVM à capital garanti

Les fonds à capital garanti assurent aux investisseurs de récupérer leur investissement (hors droits d’entrée et de gestion) à une échéance déterminée au départ, quelle que soit l’évolution des marchés.

Pour bénéficier de la garantie, le souscripteur doit bloquer son épargne durant toute la durée de placement prévue à l’origine.

Il existe 2 catégories de fonds garantis.

Les fonds à rendement ou à valeur liquidative garantis

Ils offrent à la clientèle, dès la souscription, soit un taux de rendement ou un prix de remboursement certains au terme du placement, soit une valeur liquidative minima.

Techniquement, les sommes sont placées :

– Dans des instruments de taux dont la durée de vie correspond à l’échéance du fonds.

– Pour se protéger contre le risque de taux, le gérant peut se couvrir avec des options sur le contrat EURIBOR, ou sur le contrat NOTIONNEL du MATIF.

Les fonds à capital garanti avec indexation

Il permet au souscripteur de bénéficier d’une fraction de la performance de l’indice de référence tout en étant assuré de retrouver le capital dans son intégralité (hors frais) en cas de retournement des marchés.

Ces produits sont des fonds fermés, c’est-à-dire que leur période de souscription est limitée dans le temps.

Techniquement, les sommes sont placées :

– Dans des instruments de taux (obligation zéro-coupon).

– Acquisition d’options d’achat (call) sur l’indice boursier de référence.

Il y a deux variables d’ajustement dans la construction d’un produit à capital garanti : la durée et le taux.

C’est le taux d’intérêt de l’obligation zéro-coupon utilisée dans le montage du produit qui va déterminer la ressource disponible pour acheter l’option, qui constitue le moteur de performance du produit garanti.

Plus la durée du produit et les taux d’intérêt sont faibles, plus la partie allouée à la garantie du capital est importante. Ainsi, la proportion réservée à l’achat de l’option est très faible et limite de fait le potentiel de performance.

Dans un contexte de taux bas, offrir une garantie du capital à l’échéance suppose donc de s’orienter vers des maturités élevées pour pouvoir conserver des ressources suffisantes pour offrir un moteur de performance attractif.

Exemple

Pour un taux d’intérêt de 2,5 % avec une maturité de 5 ans, le montant à investir dans l’obligation zéro-coupon s’élève à 88,39 %.

De plus, investir à 3 ans par exemple ne permet de recevoir qu’un taux bien plus faible qu’à 8 ans, ce qui implique que la garantie du capital sur un horizon court terme est dans les faits encore plus coûteuse. Autrement dit, se positionner sur des maturités longues permet de financer la garantie du capital à moindre coût.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protection des données personnelles

Nous avons mis en place des moyens techniques et des procédures sur notre site internet afin de garantir sa conformité avec le règlement Européen sur la protection des données personnelles. Vous pouvez consulter notre politique de confidentialité des données pour en savoir plus.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.