Les obligations classiques à taux fixe

Titre de créance représentatif d’une fraction d’un emprunt obligataire.

Valeur nominale de l’obligation = montant de l’emprunt / nombre d’obligations.

Principaux droits des obligataires : une même émission attribue les mêmes droits à l’ensemble des souscripteurs :
– droit à l’information
– droit au remboursement
– droit aux intérêts (coupon)

Les obligations peuvent être émises au porteur ou sous forme nominative.

Objectif pour l’acquéreur : épargne à long terme privilégiant la recherche de revenus réguliers.

Acquisition
– Sur le marché primaire : lors d’une émission d’emprunt obligataire. L’émission est dite « au pair » si le prix d’émission = valeur nominale. Sinon, l’émission est soit au-dessus du pair (le prix d’émission > valeur nominale) soit en-dessous du pair (le prix d’émission < valeur nominale).

– Sur le marché secondaire : au cours du titre sur le marché.

Prix à payer
Le prix des obligations est calculé en % de la valeur nominale (cette méthode permet de les comparer les unes avec les autres), au pied du coupon, c’est-à-dire sans tenir compte des intérêts courus depuis le dernier détachement du coupon.

Le prix d’acquisition est alors obtenu en additionnant :
– le prix au pied de coupon
– le coupon couru
– les frais de courtage

Le coupon couru est calculé prorata temporis + 3 jours ouvrables de coupon supplémentaire afin de tenir compte du délai de règlement livraison.

Remarque
Le prix des obligations convertibles est exprimé directement en euros, coupon couru inclus, pour pouvoir les comparer plus facilement au prix du titre action sous-jacent.

Rémunération : l’émetteur des titres verse aux porteurs d’obligations des intérêts annuels, nommés coupons. Les intérêts sont calculés en appliquant un taux d’intérêt, appelé taux nominal ou taux facial ou taux de coupon, à la valeur nominale du titre.

Une obligation à taux fixe rapporte donc le même revenu tous les ans jusqu’à son échéance.

Sortie :
– par cession du titre.
– par remboursement du titre : elles sont la plupart du temps remboursées in fine, c’est-à-dire à l’échéance et pour un prix égal à 100 % du pair c’est-à-dire 100 % de la valeur nominale. Si une prime de remboursement est prévu dans le contrat d’émission alors remboursement au-dessus du pair (le prix de remboursement > valeur nominale).

Que signifie taux de rendement actuariel ?
Le taux d’intérêt nominal (taux facial ou taux de coupon) ne correspond pas au rendement réel de l’obligation. Celui-ci appelé taux de rendement actuariel, dépend du prix auquel l’investisseur achète l’obligation, de la durée restant à courir jusqu’à l’échéance, du prix du remboursement et du taux de coupon.

Ce taux prend en compte la valeur actualisée des flux monétaires ainsi que la plus ou moins value que l’investisseur constatera au remboursement.

Avoir un taux de coupon élevé est une chose, encaisser une moins-value à l’échéance en est une autre. Le taux actuariel va nous permettre de savoir si l’investissement est intéressant par rapport à d’autres solutions de placements le même jour.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protection des données personnelles

Nous avons mis en place des moyens techniques et des procédures sur notre site internet afin de garantir sa conformité avec le règlement Européen sur la protection des données personnelles. Vous pouvez consulter notre politique de confidentialité des données pour en savoir plus.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.