Cumul emploi retraite

Le cumul intégral L’article 88 de la loi de financement de la sécurité sociale 2009 prévoit que les retraités peuvent totalement cumuler leur pension et le revenu d’une activité professionnelle à 65 ans et même à 60 ans s’ils ont une carrière complète, sous réserve d’avoir liquidé l’intégralité de leurs pensions auprès des régimes de retraite obligatoires. La loi permet de cumuler sans restriction une pension de retraite et une activité professionnelle, sous réserve de respecter les deux conditions suivantes :

Les OPCVM à horizon

Ces fonds s’adressent aux investisseurs qui veulent gérés sur le long terme leur exposition au risque. Surtout utilisés pour alimenter les contrats d’assurance-vie multi supports, ces fonds ont la particularité d’avoir un portefeuille évolutif, l’exposition au risque s’amenuisant

Un produit réservé aux non salariés : le contrat loi Madelin

Définition : article 154 bis du CGI Il s’agit d’un produit d’assurance destiné, en échange de cotisations régulières, à verser une rente viagère à partir du départ en retraite. Il s’adresse aux non salariés du secteur non agricole : professions libérales (BNC), professions indépendantes (commerçants, artisans) (BIC), aux gérants majoritaires, aux gérants d’EURL et de SNC, aux conjoints collaborateurs (non rémunéré ou < 50 % de la durée légale du travail soit 35 h).

Le P.E.R.P. : Un produit individuel pour tous

Principes : Article 163 quatervicies du CGI C’est un produit d’épargne, qui permet aux investisseurs de déduire dans une certaine limite le montant des cotisations du revenu global, institué par la loi du 21 août 2003. Cette épargne sera reversée pendant la retraite sous forme d’une rente à vie.

Le P.E.R.CO.

Le Perco (plan d’épargne retraite collectif) créé en 2003 C’est un produit d’épargne salariale. Il est ouvert à tous les salariés (également chef d’entreprise et dirigeant) d’une entreprise disposant d’un PEE ou d’un PEI et mis en place par accord collectif. Comme le PEE, il peut recevoir versements volontaires des salariés,

La réforme des retraites

--> En 1971, la loi Boulin instaure une période de cotisation de 37,5 années (au lieu de 30) pour prétendre à une retraite à taux plein et basée, non plus sur les dernières années d’activité, mais sur les 10 meilleures années. Cette mesure tiendra jusqu’en 1993. --> L’ordonnance du 26 mars 1982 fixe l’âge légal de la retraite à 60 ans.

La fiscalité de l’épargne retraite

Les déductions autorisées au titre du PERP ne sont possibles que dans la limite d’un disponible fiscal qui tient compte de celles déjà concédées au titre des autres régimes surcomplémentaires de retraite : article 83 du CGI pour les salariés, contrats Madelin pour les indépendants, Préfon pour les fonctionnaires, contrats ex-Coreva pour les agriculteurs et autres dispositifs assimilés.

Faut-il racheter ses années d’études ?

Les années d’études ne donnent pas lieu à cotisation. Elles ne sont donc pas prises en compte dans le calcul de la durée d’assurance nécessaire à l’ouverture du droit à la retraite, ni pour le calcul de la pension. Toutefois, le décret n° 2003-1376 du 31 décembre 2003 relatif au versement pour la retraite au titre de certaines périodes d’études supérieures, permet

Les régimes sociaux obligatoires des non salariés

ls regroupent la protection sociale des professionnels exerçant une activité de type industrielle, commerciale, artisanale ou libérale. Par extension, l’associé unique d’une EURL, les membres de conseils de surveillance des SA à directoire, les associés des SNC, les gérants majoritaires des SARL sont affiliés au régime des non salariés.