Évaluation des préjudices

Le droit romain distingue : - Le dommage : qui est l’intérêt lésé, la chose endommagée. - Le préjudice : qui est la conséquence néfaste de cette lésion, que les dommages et intérêts viennent compenser. C’est la différence entre le « normal » et le « réel ». Règlement amiable des litiges (obligation de tenter 1 règlement amiable) :

Le conseil fiscal à fournir à ses clients

Le système d’imposition en France connaît des mutations profondes. Si le conseil fiscal est vendeur, il est nécessaire de revoir la méthode autant que le contenu de la communication à ses clients. La législation a connu trois évolutions notoires :

La pratique du métier de C.G.P.I.

Le cœur du métier Nous sommes conseillers dans l’optimisation de la jouissance de la possession d’un bien. Nous devons toujours garder à l’esprit une question essentielle : Le client est-il satisfait de la jouissance que lui procure son patrimoine ?

Qu’est-ce que la clientèle professionnelle ?

La clientèle professionnelle de la banque est représentée par tous les agents économiques qui pour l’exercice de leur activité professionnelle sont amenés à ouvrir un compte spécialement destiné à enregistrer les opérations relatives à cette activité, qu’elle soit exercée à titre individuel (commerçant, artisan, professions libérales) ou non (sociétés commerciales ou civiles).

Gestion ou conseil patrimonial ?

- La gestion de patrimoine est une activité qui consiste à maximiser les résultats de la gestion des actifs patrimoniaux. La personne n’est pas prise en compte ici. Il conviendra de distinguer le rendement d’un placement de sa rentabilité :

La démarche et les missions du C.G.P.I.

Première étape : Phase de diagnostic, d’audit patrimonial 1- Collecter les données patrimoniales : décrire la situation familiale (composition, personnes à charge, régime matrimonial, relations qui lient les personnes entre elles…), établir le bilan patrimonial

Relation C.G.P.I. et clients privés

Évolution de la relation Selon son âge, le patrimoine d’un individu est un facteur d’occupation, puis de sécurité, de reconnaissance sociale et enfin d’inquiétude. La satisfaction que l’on retire de la possession d’un bien évolue donc dans le temps. Le patrimoine peut être